L’opérateur SFR serait-il en panne de stratégies ?

S’il existe une chose qui a marqué les opérateurs téléphoniques français, c’est bien l’arrivée de Free sur le marché. Celui-ci a complètement chamboulé tant sur le chiffre d’affaires de sa concurrence que sur les stratégies en général. C’est effectivement le cas pour l’opérateur SFR.

 

 

Quatre PDG en deux ans

En deux ans, la société SFR a changé de Président-directeur Général. Ce changement se poursuit, car cette semaine, Jean-yves Charlier vient de succéder Stéphane Roussel. Comme certains le disent, le deuxième opérateur de téléphonie mobile français est bien muni d’une chaise à système éjectable. Petit historique sur ses compétences, le nouveau PDG a précédemment effectué toute sa carrière dans le secteur des télécoms. C’est la quatrième nomination à la tête de l’opérateur après le départ de Frank Esser et l’interim de Jean-Bernard Lévy.

Aussi victime de l’entrée Free, le chiffre d’affaires en baisse

Comme la plupart des opérateurs du secteur de la télécommunication, SFR est aussi victime de la concurrence consolidée par l’arrivée de l’ opérateur Free en janvier 2012. Ce dernier a imposé une baisse massive des prix. Le chiffre d’affaires de l’opérateur SFR a diminué de 11% soit 2,6 milliards d’euros au premier trimestre de cette année 2013. Même si la société a gagné environ 257.000 nouveaux abonnés, cela n’a pas empêché la baisse de résultat. Les clients une fois leur engagement terminé ont tendance à changer d’opérateur et optent pour des offres moins chères sans engagement.

De conséquences néfastes

Lorsqu’une société fait face à un grand recul au niveau de ses recettes, elle est souvent obligé de réduire l’effectif de ses salariés. Tel est le cas de l’opérateur SFR actuellement. Dernièrement, il a lancé un plan de départs volontaires concernant 1.123 postes.

La société SFR, filiale du groupe Vivendi occupe toujours la deuxième place de l’opérateur mobile français à receuillir le plus d’abonnés. Actuellement, il dispose 26% du marché avec 17 millions d’abonnés derrière Orange à 36%. Elle se trouve devant Bouygues Telecom qui occupe les 17% et Free à 10%. Quoiqu’il en soit, il est toujours possible de trouver l’identité de tous ces innombrables abonnés dans les annuaires inversés en ligne.