Les opérateurs se moquent de la 4G de Free

Lancé depuis quelques mois sur le marché, la 4G continue de créer une guerre concurrentielle entre les fournisseurs.

Quant à Xavier Niel et sa branche Free semblent encore adopter la vitesse de tortue et proposent des tarifs moins chers.

Une situation plus ou moins inquiétante pour les autres concurrents tels qu’Orange et Bouygues.

La 4G de Free : Orange toujours dans la défensive

Même si Orange tient actuellement une grande part de marché de la 4G, cela ne l’empêche pas de s’inquiéter pour Free. Cet opérateur, source majeure du déclin des chiffres d’affaire de ses concurrents, semble utiliser les mêmes stratégies d’avant.

Bien sûr, Free n’a pas encore atteint le record en matière de service ni sur l’effectif de ses abonnés mais le fait de vouloir laisser son tarif à la baisse constitue une nouvelle polémique. Afin de se démarquer des autres fournisseurs d’accès, Orange affirme que le service offert de Free est de mauvaise qualité, effectivement comparée à la sienne.

La révolte de Bouygues

Bouygues Telecom, en ayant déjà obtenu l’autorisation de l’Arcep pour réutiliser ses fréquences 1800 Mhz en 4G, n’est encore satisfait de ses bonnes opportunités. Ce dernier est également à la tête de ses concurrents au niveau de l’effectif des abonnés en 4G. Face à de grandes réussites, le fournisseur se révolte ainsi des stratégies adoptées par Free.

Dernièrement, Bouygues a misé fort sur ses publicités et tentent à tout prix de gagner la confiance des consommateurs. Ce qui est le cas avec ses 600.000 abonnés selon la statistique. Une version télévisée, de grandes affiches,…il utilise tous les moyens perspicaces. Une excellente stratégie à la veille des fêtes de fin d’année.

Quant au nouvel entrant, Free vient d’installer 100 autres antennes et reste zen sur les mauvais jugements apportés à son égard. Tout au plus, il gagne petit à petit de la place sur le marché et est confiant de sa première réussite avec les offres low cost avec des millions d’abonnés identifiables sur un site d’annuaire inversé pages blanches. En fera-t-il de même avec la 4G ?

Quoiqu’il en soit, la concurrence deviendra encore plus coriace qu’avant en  début de 2014. L’enjeu est dur pour ceux qui ont déjà réussi à séduire plusieurs abonnés. Pour les autres opérateurs, ce ne sera encore que le début.