Orange attaqué pour une concurrence déloyale

« Orange poursuivie par Bouygues et SFR pour une pratique anti-concurrentielle » est une actualité qui a marqué le monde de la téléphonie mobile cet été. Plus le secteur évolue, plus la concurrence devient rude. Est-ce la raison pour laquelle Orange est de nouveau victime d’une plainte de ses deux concurrents dont Bouygues et SFR ?

Deux plaintes séparées de la part de ses concurrents

L’été n’a pas été si bien pour l’opérateur Orange. Lundi 19 août 2013, BFM Business a dévoilé le dépôt des deux plaintes de SFR et de Bouygues devant le Tribunal de commerce de Paris. Les trois opérateurs n’ont pas encore donné plus de détails et de commentaires à ce sujet. Selon encore BFM Business, les opérateurs concurrents d’Orange l’ont accusé de pratiques anticoncurrentielles auprès des collectivités locales pour l’un et des entreprises pour l’autre.

Orange accusé de concurrence déloyale ?

En effet, pour SFR, Orange ne respectait pas les conditions équitables aux appels d’offres des collectivités sur la couverture ADSL des zones rurales. Bien que les appels d’offres soient de sources de revenus favorables pour tout opérateur économique, SFR a également jugé que ces derniers sont acclamés en faveur d’Orange. Il réclame alors 50 millions d’euros de dommages et intérêts. Est-ce du au fait que c’est Orange qui a fabriqué le réseau téléphonique en cuivre qui supporte l’ADSL ? Le dossier est encore en cours auprès de l’Autorité de la concurrence concernant ces accusations.

Quant à Bouygues Telecom, il réclame 400 millions d’euros. Une telle somme pour quel agissement ? D’après cet opérateur, Orange effectue également des activités anticoncurrentielles au niveau des offres aux entreprises. Depuis plus d’une dizaine d’années, Orange était toujours celui qui détenait majoritairement le marché. Pour l’instant, Bouygues doit encore patienter pour connaître les déductions de l’enquête porté par l’Autorité de la concurrence.

L’histoire se répète

Zoom entre l’année 2005 et 2008, Orange avait déjà été sanctionné par l’Autorité de la concurrence pour des pratiques déloyales sur le marché de la téléphonie Mobile. Les auteurs des dépositions n’étaient autres que Bouygues Telecom, Oméa Telecom, Outremer Telecom et Euro-Information Telecom. Reste à savoir si ce grand opérateur d’envergure international sortira coupable ou non de ces nouvelles inculpations.

En dépit de cette défaveur dans les années précédents, Orange a toujours attiré plusieurs abonnés, qu’il s’agisse de la téléphonie mobile ou de la connexion internet. Cette fois-ci, les consommateurs vont-ils baisser ou seront fidèles à des offres qui leur sont avantageuses ?