Trois grands opérateurs de l’annuaire téléphonique dans une guerre interminable

Depuis plusieurs mois, les trois grands opérateurs de la téléphonie mobile française dont Orange, Bouygues Telecom et Free ne cessent pas de se faire parler d’eux. Guerre tarifaire, concurrence ardue sur le déploiement du plus grand réseau internet…

En effet, il existe plusieurs raisons qui ne démentent pas que ces trois fournisseurs continuent à se lancer dans une bataille concurrentielle interminable.

Le meilleur au niveau de l’effectif des abonnés

En termes de nombre des abonnés,  Bouygues Telecom se tient à la première place des F.A.I avoir couvert 2.000 villes françaises dont 600.000 abonnés.Les autres opérateurs départagent à peu près les 70 % de la part de marché. En somme, la statistique a dénombré plus d’un million de clients 4G à la fin de l’année 2013. Chaque abonné de ces fournisseurs mobiles peut être identifiable dans un annuaire téléphonique.

Malgré cette croissance surprenante de la part de Bouygues Telecom, l’opérateur continue d’en vouloir à Free pour ses tarifs beaucoup trop moins chers.

La guerre des prix pour plus d’abonnés dans l’annuaire téléphonique

Disposer du plus grand réseau du continent européen est loin de satisfaire l’opérateur Orange. De même pour Bouygues Télécom, avoir le plus d’abonnés dans un annuaire téléphonique est loin d’être suffisant afin d’être le géant de la téléphonie sur le marché européen. En dépit de ces longueurs d’avance, ces derniersapportent de critiques fâcheux envers Free et ses tarifs lowcost. Dernièrement, son tarif d’abonnement 4G à moins de 20 euros a créé une polémique.

D’autre part, les PDG de ces grandes sociétés portent des préjudices l’un sur l’autre. La preuve, Martin Bouygues aurait évoqué, lors d’une entrevue avec Arnaud Montebourg, sa colère envers Stéphane Richard, PDG d’Orange.Apparemment, celle-ci est due au fait qu’Orange a permis aux abonnés de Free de privilégier du réseau de la grande société.

Retour il y a deux ans de cela, l’entrée de Free sur le marché en 2012 a été la source de tout cet agissement dans le secteur de la téléphonie mobile. Bien sûr, quand il s’agit d’une offre pas chère, il est fort probable que le fournisseur gagne le plus de clientèles qu’il pourra ensuite répertorier dans un annuaire téléphonique.